Ketsuen'

Les liens se ressèrent
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Haiiro Daisuke

Aller en bas 
AuteurMessage
Haiiro Daisuke
°¤*Deuxième fils de Sayumi et Souchiro-Classe M*¤°
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4
+°_Age_°+ : 18 ans
Date d'inscription : 13/03/2008

Feuille de personnage
Talents: Multiples >.< héhé
Un pitit mot du perso:

MessageSujet: Haiiro Daisuke   Mar 18 Mar - 18:53

Nom : Haiiro
Prénom : Daisuke
Surnom : Dai
Orientation sexuelle : Hétéro
Talent Particulier : Il fait parfaitement bien du violon et aime bien écrire.
Age : 19 ans
Date de Naissance : 3 Novembre
Pays d'Origine : Japon
Ville Natale : Harajuku
Maladie ? Deppression
Allergie ? /
Autres problèmes de Santé ? /
Frères ? Prénoms Âges : Allez voir Famille Haiiro
Soeurs ? Idem : idem
Demi-Frères ? Idem : idem
Demi-Soeurs ? Idem : idem
Père, Prénom Âge : idem
Mère, Idem : Sayumi
Beau Père ? Idem : Soushiro
Belle Mère ? Idem :/
Situation Professionelle des Parents : /
Situation Professionelle des Frères et Soeurs si Majeurs : /
Situation Familiale, Riche, Pauvre, Moyen ? Riche
Situation Familiale, Divorces, etc ? /

Qualité Première : Très attentif, aime écouter les autre et ne se plaint jamais sauf quand il a mal au ventre.
Défaut Premier : Il dort n'importe où et fait quelques fois son gros boulet.
Vêtements Favoris : Son string léopard qu'il garde précieusement sur lui.
Bijoux ? Une bague avec une tête de mort qui lui rapelle vaguement "Elle"
Plat préféré : Un flan

Arbre préféré : Le pécher
Mot préféré : Nani?
Expression préférée : Sodeska
Saison préférée : Le printemps
Temps préféré : Ensoleillé et venteux

Description Morale :Description vu par Haiiro Shiini(Si on révélait son caractère à tout le monde sa ne serait pas marrant donc seul l'admin peux la voir!) [Lorsque son caractère sera dévoilé dans le forum on le publiera]

Classe : M (et L)


Dernière édition par Haiiro Daisuke le Mar 18 Mar - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haiiro Daisuke
°¤*Deuxième fils de Sayumi et Souchiro-Classe M*¤°
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4
+°_Age_°+ : 18 ans
Date d'inscription : 13/03/2008

Feuille de personnage
Talents: Multiples >.< héhé
Un pitit mot du perso:

MessageSujet: Re: Haiiro Daisuke   Mar 18 Mar - 19:48

Histoire :


Après toutes ces années, je me décidais enfin.
Contemplant le feu qui flamboyait dans l'âtre je m'assis au crépuscule de ma propre vie. Seul, si seul, pour la première fois. N'ayant que le reflet de mon âme, rapidement ébauché sur le papier blanc, n'ayant que la mort toute proche, pour me tenir compagnie. Je réalisais enfin. Je réalisais enfin combien le moment le plus rude d'une existence n'était pas celui où elle s'achève mais
bien celui où elle s'aperçoit qu'elle a existé, qu'elle a vécut, et qu'il ne lui reste plus que ses souvenirs, pour embaumer son vieux coeur. Et cette nostalgie, cette foutue nostalgie, des printemps naissants, du sourire des filles, de l'été qui approche. Mais la vie continue, bercée par les joies, la douleur, bercée par ce flot incessant et glacé qui l'anime. J'observais cette feuille, qui reposait, unique sur le bureau d'ébène. Cette feuille dont j'allais être le bourreau. Cette feuille qui serait le seul héritage que je laisserais derrière moi. Pourquoi était-ce si dur? En quoi, était-ce si dur? Je ne le savais que trop bien, mais la sagesse promise, la douce sagesse promise, m'avait oublié. La traître. Pourtant j'avais conversé. Oui, j'avais conversé, avec ces vieux moines qui se disaient fiers de mourir, que prétendaient n'avoir qu'une peur:
Celle de crever en lâche.Alors je m'étais dit, que moi aussi, je sortirais ce genre de foutues tirades sur mon lit de mort.

Tu parles.

J'avais le ventre noué à en dégueuler. Mais mon père m'avais toujours dit, le vrai courage c'est d'avoir peur en silence. Alors je me tairais. L'encre tacha l'ingénu papier. Les lettres se dessinèrent, et je m'apprêtai, confiant, à écrire l'histoire de mon déclin.


C'était un jour venteux. Un de ces jours où il pleut sans vraiment pleuvoir, où les gens sourient sans vraiment sourire, où le temps passe sans vraiment finir. Il naquit ce jour là. Ce jour insignifiant, ce jour si annodin. Les mains de cette mère si passionnée, saisi alors son enfant, son fils, son bébé. Elle l'aimait,l'attendait depuis tellement longtemps. Ce jour là, qui aux yeux du monde était un jour comme les autres, naquit sa raison de vivre.C’était une femme magnifique, c’était une femme passionnée. Mais ce n’est que lorsque ses yeux transpercèrent mon âme, (alors qu’on venait de lui remettre son fils) que je saisis à quel point ses sentiments étaient exacerbés, combien elle donnerait tout ce qu’elle avait à cet enfant. Je me jurai de les protéger, elle, mais surtout lui, car je savais combien sa vie ne serait rien, sans son petit homme, sans Dai.

Elle lui inculqua des valeurs, sures. Elle lui apprit à savourer la vie, à l’aimer, à la chérir, à ne jamais avoir de regrets. Lorsque son regard flamboyant défiait mes insignifiants iris et qu’en un sourire elle déclarait souhaiter du fond du cœur un bonheur intense à son fils, je ne pouvais que me rallier à ses pensées, et œuvrer, en homme ébloui et insignifiant.

Daisuke grandit aimé. Très vite il s’intéressa à la musique. Son tempérament était différent de celui de sa mère, lui était plus réfléchit, plus posé, aimant lire et écouter les autres.

Les soirs où il rentrait de l‘école, battu, trempé, furent nombreux, c’était un petit garçon sans amis, il vivait dans son monde, dans sa bulle. Puis « Elle » apparut dans sa vie, ils grandirent ensemble, Elle lui apprit à jouer à aimer, à chérir. Ces choses dont il avait tellement entendues parler et auxquelles il avait la joie de goûter pour la première fois. Elle l’entraîna dans son univers magique ou tout n’était que jeux et défis. Où les actes n’avaient aucune conséquence du moment qu’ils étaient réunis. Dai, bien qu’autre fois élève studieux, se désintéressa de l’école, les défis étant à chaque fois plus élevés, leurs bêtises passèrent au stade supérieur. Leurs parents furent convoqués plus d’une fois, et la déception de sa mère détruit Dai, bien plus que les sanctions. Mais il s’était lancé dans quelque chose où les sentiments étaient à la fois exacerbés et prisonniers, quelque chose dont il ne ressortirait pas indemne.

Les années passèrent, leurs liens se conforta, mais un jour Elle, perdit son éternel sourire. Dai accueillit ses pleurs, transpercé par sa peine, et tenta, innocemment de lui faire oublier le trou béant qui s’était créé au fond de son cœur. Ce fut vain, et Elle brisa le jeu. Dai prit cela pour une trahison, il cru qu’elle ne voulait plus entendre parler de lui. Les deux amis se perdirent de vue. Mais, bien qu’elle demeurait loin de ses yeux, elle perdurait, et hantait son cœur.

Haiiro Daisuke devint un élève modèle. Il passait ses journées à étudier ou à jouer du violon. Il noyait sa peine, l’oubliait, tentait de la négliger, et apparaissait aux yeux du monde comme étant un jeune homme réservé mais épanoui. Il souriait, même, en compagnie de sa mère, pour lui montrer, qu’il croyait en ses valeurs, pour être le fils fort et positif qu’elle avait toujours voulu avoir. Dai vécut une adolescence sereine, dépourvue des fougueuses expériences propres à cette époque de la vie.

Il devint un adolescent gentil, solitaire et dévasté. Le temps où il rentrait, couvert de boue, battu, promettant que tout allait bien était révolu. C’était devenu un petit bout d’homme sans histoires.

C’est alors qu’il avait à peine 16 ans que Dai reçut un coup de fil d’Asashi, qui en pleurs, le suppliait de venir voir Shiini, son frère,puisqu’elle ne comprenait pas pourquoi cela faisait des mois qu’il déprimait dans sa chambre, et refusait de parler à qui que ce soit. Dai partit sans attendre pour la maison de son oncle et de sa tante, alors partis en voyage. Il passa quatre mois avec son cousin, à l’écouter, l’épauler, sans pour autant comprendre les raisons de la peine de son cousin. Mais très vite les deux adolescents noyèrent leur peine dans l’alcool.

De jour en jour, ils devenaient un peu plus suicidaires. Certes leurs liens c’étaient consolidés, mais ce n’était un lien uniquement constitué d’alcool, de regrets et d’amour. Un amour torturé, qu’ils tentaient tous deux d’oublier. Dai épuisé appela Kari-chan qui rentra dès qu’elle fut mise au courant. Dai repartit. Les deux cousins furent envoyés dans le même pensionnat.

Personne ne sut jamais rien de leur malaise, de leur douleur.

[Dsl, pas super la fiche V__V, pas trop inspirée naujourd’hui…]


Dernière édition par Haiiro Daisuke le Lun 24 Mar - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haiiro Shiini
°¤*Deuxième fils de Tsubaki et Toya-Classe M *¤°
avatar

Masculin
Nombre de messages : 44
Age : 26
¤-Ame Soeur-¤ : X___x Si sa pouvait ètre si facile x___X
+°_Age_°+ : 19
Date d'inscription : 09/02/2008

Feuille de personnage
Talents: Sais jouer de n'importe quel instrument! Tu veux voir? Fait la queue mouhaahaha hum hum
Un pitit mot du perso:

MessageSujet: Re: Haiiro Daisuke   Dim 23 Mar - 23:19

YEPS

cOmMe pRéVu FiChE aCcEpTéE

Quel prodige ma chère amie *o*

Tsss et dire qu'on m'a obligé à dire sa V__V

Nan vraiment j'aime bien l'histoire bon continuement ^^

Mais je compte pas rerecopier une de tes fiches ton écriture elle est horrible...Fin bref!

Je vérouille V__V

_________________
Oo°{La vie est une rose, dont chaque pétales est un rêve....
...Et chaque épines une réalité}°oO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ketsuen.exprimetoi.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haiiro Daisuke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Haiiro Daisuke
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ketsuen' :: *~Partie Détente~* :: Adieu monde crueeel V__V :: Registre de Ketuen pensionat-
Sauter vers: